Le Mot du Président de l’UNAPL

Publié le 21/09/2020
Le Mot du Président de l’UNAPL

Ces six derniers mois ont durement affecté l’économie de nos entreprises libérales quelle qu’en soit la taille. Dans nos trois familles ; Droit, Santé, Technique et Cadre de vie, il n’y a pas un professionnel libéral dont l’activité n’a pas été touchée par cette crise, et certains sont toujours à l’arrêt.

L’UNAPL, en lien avec les 67 syndicats professionnels qu’elle fédère, se mobilise pour aider et soutenir les professionnels libéraux dont les pouvoirs publics ne discernent pas toujours les spécificités.

Et, même si nous pensons toujours qu’il faudrait faire encore mieux et plus vite, l’Etat et tout particulièrement le ministère de l’Economie ont pris de nombreuses mesures de soutien indispensables à la survie de nos entreprises et de nos confrères libéraux.

Activité partielle pour nos salariés, fonds de solidarité pour les TPE, indemnités journalières pour garde d’enfant (alors que notre régime maladie n’en prévoyait aucune), prêt garanti par l’Etat, allégements et reports de charges, les dispositifs d’aide à l’embauche des jeunes… Et maintenant le Plan de relance qui injecte 100 milliards d’euros dans l’économie. Alain Griset, ministre délégué aux PME, estime qu’il apportera 40 milliards d’euros de retombées, directes ou indirectes, sur les petites et moyennes entreprises.

Tout ce qui contribuera à relancer l’activité économique dans notre pays est positif pour les professions libérales.

L’UNAPL reste en alerte pour que les professions libérales et leurs entreprises ne soient pas oubliées et soutenues au même titre que les autres secteurs d’activité.

Michel Picon,

Président de l’UNAPL