Re-confinement : l’UNAPL sera vigilante

Publié le 29/10/2020

 

Face à une aggravation majeure de la situation sanitaire, le président de la République a décidé de confiner à nouveau le pays pour une durée d’un mois.

Si l’UNAPL ne peut que s’inquiéter des conséquences économiques d’une telle décision, en revanche elle partage pleinement les enjeux humanistes du confinement. Laisser mourir des centaines de milliers de nos citoyens ne fait pas non plus partie des valeurs que partagent les professions libérales.

Les professionnels de santé libéraux sont appelés à se mobiliser afin de prendre en charge les patients Covid en amont et en aval de l’hôpital, mais aussi à préparer le déconfinement en organisant, en ville, la mise en œuvre de la stratégie « dépister-tracer-isoler ». Ils seront au rendez-vous. L’UNAPL est à leurs côtés et leur apporte son soutien.

Les prochaines semaines seront cruciales pour l’économie de notre pays, mais aussi pour celles des professionnels libéraux et de leurs TPE. L’UNAPL est mobilisée comme elle l’a été au printemps pour qu’ils bénéficient de tous les dispositifs de soutien proposés par l’État. À cet égard, les aides au numériques annoncées par le chef de l’État hier sont essentielles. Il faut aider les professionnels libéraux à tenir et à maintenir leur activité dans la mesure du possible. Le télétravail est un outil qui s’inscrit pleinement dans cette logique.

Pour les professions qui dépendent de l’activité touristique, culturelle et événementielle, comme les guides-conférenciers ou les traducteurs-interprètes, dont l’activité est à l’arrêt depuis le début de l’année, des mesures exceptionnelles doivent être prises afin d'assurer leur survie.

La création d’indemnités journalières pour les professions libérales obtenue par l’UNAPL avec l’aide du Gouvernement est plus que jamais légitime et nécessaire. Il faudra regarder la possibilité d’accélérer sa mise en œuvre.

L’UNAPL sera très vigilante durant cette période difficile pour les professionnels libéraux comme pour les Français, mais elle reste optimiste et veut préparer l’avenir. L’avenir, c’est le déconfinement qu’il faudra mieux organiser qu'au printemps, pour éviter la survenue d’une troisième vague.

Michel Picon, Président de l’UNAPL :
« Le re-confinement est un coup dur. Mais l’objectif poursuivi – sauver des vies – s’inscrit pleinement dans les valeurs humanistes des professionnels libéraux. L’UNAPL est au travail pour faire en sorte que les TPE libérales soient aidées dans cette épreuve et puissent maintenir leur activité, et que les professions dont l’activité est à l’arrêt depuis le début de l’année puissent survivre. Nous devons aussi mettre à profit cette période pour réussir le défi du confinement. L’UNAPL appelle chacune et chacun à prendre ses responsabilités. L’UNAPL prendra les siennes. »