L’UNAPL joue la carte de la négociation et de la fermeté

Publié le 13/09/2019
L’UNAPL joue la carte de la négociation et de la fermeté

 

Le 4 septembre, l’UNAPL a réuni son conseil national, c’est-à-dire l’assemble générale des présidents des 67 syndicats qui en sont membres dans les secteurs du Droit, de la Santé, des Techniques et du Cadre de vie. Rappelant que la disparition à terme des régimes complémentaires des libéraux entraînerait de graves difficultés dans la gestion des retraites actuelles et futures de ces professionnels, ainsi que dans leur rôle social, le Conseil national de l’UNAPL a réaffirmé son exigence que la future réforme des retraite soit compatible avec le maintien des spécificités de toutes les professions libérales et ne comporte aucun effet préjudiciable, pour les cotisants comme pour les retraités, en adoptant une motion. Décision a été prise de poursuivre le dialogue, et donc de ne pas manifester pour l’instant, mais à condition de parvenir à un résultat, faute de quoi les libéraux descendraient dans la rue à leur tour. Cette motion a été remise en main propre par le président de l’UNAPL, Michel Picon, au Premier ministre dans le cadre du lancement des négociations avec les partenaires sociaux le 6 septembre, où l’UNAPL était présente dans la délégation de l’U2P. Des premières ouvertures ont été faites, ce jeudi, montrant que le chef du Gouvernement avait reçu le message des professions libérales.

Voir la motion adoptée par le Conseil national

Voir le communiqué de l’UNAPL