Le mot du Président de l’UNAPL : Cap sur le déconfinement

Publié le 07/05/2020
Le mot du Président de l’UNAPL : Cap sur le déconfinement

Depuis le 17 mars, les professions libérales comme les Français, et avec eux plus de la moitié de l’humanité, sont confinés. Dans la période compliquée que nous venons de vivre, les vies personnelles ont été bousculées, les conditions de travail profondément modifiées pour ceux qui ont pu continuer à travailler, et l’activité de nos entreprises libérales mise au ralenti, voire, pour certains d’entre nous, arrêtée.

À partir du 11 mai, avec le déconfinement, l’activité pourra recommencer ,mais sous une forme aménagée afin de répondre aux contraintes sanitaires et d’éviter le risque d’une seconde vague.

Les professions libérales, qui sont les métiers de la vie, sauront s’adapter pour poursuivre leurs missions et accompagner les Français dans cette nouvelle vie d’après.

Bien sûr, tout n’est pas réglé, et le dispositif de soutien économique et social du Gouvernement ne doit pas être désarmé trop rapidement. Certaines professions ne pourront pas rapidement retrouver de l’activité et elles doivent continuer à pouvoir compter sur la solidarité nationale pour surmonter cette épreuve.

Encore une fois, il faut saluer l’engagement des professionnels de santé qui ont joué un rôle essentiel durant le pic de l’épidémie. Ils sont désormais appelés à contribuer à la stratégie du « contact tracing » destinée à casser les chaînes de contamination. Identifier et mettre à l’isolement les personnes potentiellement malades et contagieuses, mais aussi recenser leurs contacts pour les inciter à se faire tester et à s’isoler, est aussi essentiel à la réussite du déconfinement.

Michel Picon
Président de l’UNAPL