Les Français et les professions libérales travaillant à leur compte

Publié le 30/11/2015
Les Français et les professions libérales travaillant à leur compte

A l'occasion du 23ème Congrés nationale des professions libérales, qui s'est tenu le 27 novembre 2015, l'UNAPL a demandé à Harris Interactive de réaliser une étude* permettant de mieux comprendre les perceptions que les Français, et notamment les plus jeunes d’entre eux, se font du travail indépendant, et plus particulièrement lorsqu’il est adopté par des professionnels libéraux.
Que retenir de cette enquête ?

  • Les Français, et plus encore les jeunes, affichent majoritairement une appétence pour le travail indépendant (59% et même 70% des moins de 35 ans), parfois perçu comme permettant une vie plus agréable que le travail salarié (par 43% des Français, et même 51% des moins de 35 ans).
  • Si seule une minorité de Français (36%) pense qu’elle occupera un jour un emploi libéral salarié, près des 3 quarts d’entre eux (74%) le conseilleraient à leurs proches ou à leurs enfants.
  • Pour autant, les Français associent de nombreuses difficultés à ce type d’exercice, au premier lieu desquelles le manque de capitaux pour lancer une nouvelle activité (63% de ceux qui identifient des difficultés).
  • Les Français envisagent une augmentation du nombre d’entreprises libérales indépendantes au cours des 10 prochaines années (58%).
  • Les professions libérales bénéficient d’une bonne image aux yeux des Français (90%), en hausse depuis septembre 2014 (+15 points).
  • Dans la plupart de leurs réponses, les jeunes font montre d’une appétence certaine pour ces métiers, conscients dans le même temps des difficultés qui peuvent exister pour accéder à un tel statut.

Pour l'UNAPL cette enquête valide le modèle des professions libérales et démontre toute la place qu'elles occuppent dans la population française et les jeunes en particulier.

En savoir plus :

La note détaillée
Le rapport